Tuesday, July 14, 2020

Arthrose du pouce : causes, symptômes et traitements

Se brosser les dents, boutonner un vêtement, préparer une tasse de café, démarrer la voiture, ... Des activités très banales que l'on fait tous les jours sans se rendre compte à quel point sur un besoin de son pouce jusqu'à ce qu'il fait mal. Et l'une des causes les plus courantes de cette douleur au pouce est la rhizarthrose ou arthrose du pouce. La faute aux gestes répétitifs, à l'usure du temps, mais aussi parfois à l'hérédité et aux hormones. Quels sont les symptômes et les traitements possibles?


Les causes de l'arthrose du pouce

L'arthrose du pouce est souvent appelée arthrose d'usure et survient lorsque le cartilage qui enveloppe les os ont été détériorés et à s'user. Dans le pouce, cela arrive souvent aux deux os de l'articulation carpométacarpienne (CMC), où le pouce rencontre la main. Cette articulation vous permet normalement de pincer, de faire pivoter votre pouce pour des centaines de tâches tous les jours.
Dans une articulation même, le cartilage sert de coussin entre les deux os. Chez les personnes souffrant d'arthrose du pouce, le cartilage est usé. Les deux os n'ont plus de coussin entre eux et se frottent l'un contre l'autre. Ce qui crée une friction, endommage l'articulation et provoque des douleurs.


Les facteurs de risque

La rhizarthrose ou arthrose du pouce est plus souvent liée au processus normal de vieillissement. Elle est donc plus fréquente chez les adultes jusqu'à l'âge de 50 ans et surtout chez les femmes après la ménopause. Si on ne sait pas exactement pourquoi certaines personnes en souffrent plus que d'autres, il existe des facteurs prédisposants à l'arthrose du pouce:
● hérédité: tout comme la taille et la couleur des cheveux, la réponse que personne ne développe une arthrose de la main est influencée par la génétique.
● mouvements répétitifs: la couture, le fait de taper sur un clavier d'ordinateur, de pratiquer certains sports ou encore un instrument de musique ... sont des exemples d'activités qui demandent l'utilisation répétée du pouce.
● causes liées à un traumatisme: un os cassé, une dislocation (aid os de doigt se sépare de l'articulation). Les symptômes peuvent apparaître plusieurs années après le traumatisme.


Les symptômes

● Douleur: Le premier de tous les signes de cette maladie. Une douleur à la base du pouce lorsque l'on saisit ou serre un objet. On ne peut plus tourner une poignée de porte, tenir un stylo, coudre un bouton. Cette douleur peut être modérée au départ, puis évoluée par des poussées inflammatoires pour au final, devenir chronique.
● Raideur du pouce: surtout à la base du pouce et plus prononcé le matin ou après une période d'inactivité prolongée.
● Gonflement appelé aussi épanchement dû à une accumulation excessive de liquide.
● Déformation: en raison de la friction et du dysfonctionnement de l'articulation, des boss osseuses (proéminences osseuses) peuvent apparaître.
● Perte de force dans l'articulation du pouce
La gravité des symptômes peut varier. Ils peuvent être légers au début, puis s'aggraver avec le temps et devenir invalides s'ils ne sont pas pris en charge à temps.


Les traitements

Il est impossible en tout cas pour l'instant de régénérer un cartilage détruit. On ne peut que soulager les symptômes de la maladie. Les traitements seront différents en fonction du stade de la maladie.


Traitement non chirurgical

Dès les premiers symptômes, le traitement consiste généralement en une combinaison de traitement non chirurgical parmi lesquels:
● Le port d'une attelle de soutien pour limiter le mouvement de votre pouce et permettre à l'articulation de se reposer. Elle permet de protéger à la fois le poignet et le pouce. Elle est généralement portée la nuit et parfois par intermittence pendant la journée.
● La prise d'antalgiques en pommade ou par voie orale pour aider à réduire l'inflammation et le gonflement.
● La pratique d'exercices spécifiques pour éviter que les articulations du pouce ne se raidissent et renforcent les muscles.
L'arthrite étant une maladie dégénérative progressive, l'état peut s'aggraver avec le temps.La phase suivante du traitement consiste à faire des infiltrations de corticoïdes directement dans l'articulation. Cela permet généralement de soulager l'arthrite pendant plusieurs mois. Cependant, ces injections ne peuvent pas être répétées indéfiniment.


Traitement chirurgical

Lorsque le traitement non chirurgical n'est plus efficace ou que la maladie est trop avancée et trop invalidante, reste le dernier recours: la chirurgie. Le médecin peut vous proposer soit:
Une trapézectomie: c'est l'intervention la plus pratiquée. Elle consiste à retirer le trapèze, petit os du poignet impliqué dans l'articulation du pouce. Il est reconstruit en utilisant soit une greffe de tendon, soit une substance artificielle.
La pose d'une prothèse trapézo-métacarpienne: c'est l'équivalent, en plus petit, d'une prothèse de la hanche ou du genou. C'est une chirurgie sophistiquée qui permet une récupération beaucoup plus rapide que la trapézectomie (six semaines contre six mois environ) et un gain de force supplémentaire. Mais, il faut savoir que, comme toutes les prothèses articulaires, celle-ci à une durée de vie. Une prothèse usée ou défaillante peut imposer une nouvelle intervention entre 15 et 20 ans après la première opération.
C'est à vous et à votre médecin de discuter des différentes options et de choisir celle qui vous convient le mieux. Sachez que les patients ayant subi l'une ou l'autre intervention ne le regrettent pas: leur taux de satisfaction est supérieur à 90%.

Article rédigé en collaboration avec le Dr Daren Lim Fat - Chirurgien orthopédique